Le glaucome

Le glaucome est une maladie oculaire courante, qui peut toucher les personnes à partir de 45 ans. Cette maladie a pour origine l’augmentation de la pression oculaire, dûe à la fermeture progressive du filtre d’évacuation (trabéculum) qui conduit le liquide intra oculaire (l’humeur aqueuse). Ceci entraine une compression du nerf optique qui empêche l’information visuelle d’être transmise au cerveau.

Le glaucome ne se guérit pas, la perte de la vision est irréversible. Les fibres nerveuses touchées ne se refont pas. Sans traitement, cette maladie peut mener à la cécité.
La raison pour laquelle il est important de consulter un ophtalmologue tous les ans est que : diagnostiqué suffisamment tôt et bien traité, le glaucome n’évolue pas et la vision se stabilise.

Les différentes formes de glaucomes

Le glaucome à angle ouvert (ou chronique), le plus répandu

C’est la forme la moins douloureuse, mais la plus sournoise, car personne ne se rend compte de l’augmentation lente de la pression oculaire, c’est un phénomène progressif.

Il existe de nombreux traitements médicaux, sous forme de collyres essentiellement, qui vont permettre de limiter la dégradation des fibres nerveuses, mais il n’y aura pas de régression de la maladie. En cas d’échecs de ces derniers, il faudra utiliser la chirurgie ou avoir recours au laser.

Le glaucome par fermeture de l’angle (ou aigu)

C’est une maladie soudaine, brutale qui conjugue douleur intense, baisse de la vue et sensation d’oeil qui va exploser. Il est dû à l’accolement en quelques instants de l’iris au filtre d’évacuation, empêchant ainsi la sortie de l’humeur aqueuse : la pression à l’intérieur de l’oeil subit une forte augmentation. C’est une Urgence Ophtalmique, il faut agir rapidement pour éviter que les fibres nerveuses ne soient endommagées et stopper les symptômes. Il existe également des cas où une cataracte peut être à l’origine d’un Glaucome, par exemple si le cristallin devient anormalement volumineux.

Le traitement consiste en une iridotomie au Laser ou iridectomie chirurgicale, ce qui consiste à faire un trou dans l’iris afin qu’un passage soit rétabli pour l’humeur aqueuse et donc permettre à l’oeil de retrouver une pression normale.

Le glaucome congénital.

Trés rare, survenant à la naissance. Le glaucome congénital ne peut être traité que par chirurgie.

Le glaucome secondaire.

C’est un glaucome qui trouve son origine soit dans un traumatisme, soit une inflammation soit une maladie de l’oeil.

La sècheresse oculaire : traitement laser par Lacrystim ™

Les symptômes et les causes sont nombreux, mais quels qu’ils soient, cela provoque un inconfort certain pour effectuer des choses banales du quotidien comme la conduite, la lecture, le travail sur un ordinateur…
Aujourd’hui grâce à la technologie, nous sommes capable de diagnostiquer et traiter ce mal de façon complètement indolore.

Nous utilisons LACRYDIAG™ pour effectuer un diagnostic complet et rapide, qui va nous permettre de vous proposer un traitement ciblé et efficace dès le premier rendez vous.
Pour le traitement, nous utilisons LACRYSTIM™ : un procédé non invasif, qui, par le biais d’un spectre de lumière, sollicite le système nerveux, qui lui même stimule les glandes lacrymales.
Le traitement est rapide, inférieur à 5 minutes et ne nécessite que 3 à 4 sessions pour un résultat optimal.

LACRYSTIM™ nous permet de traiter les dysfonctionnements des glandes de Meibomius (MGD), les inflammations de type Rosacée et Blépharite, ; il réduit les symptômes des pathologies courantes de sécheresse oculaire en améliorant le film lacrymal et en réduisant les inflammations.

LacryDiag™
LacryStim™

La DMLA ou Dégénérescence Maculaire Liée à l’Âge

La DMLA est une maladie chronique qui touche la rétine, plus exactement la Macula. C’est une dégénérescence principalement dûe à l’âge, mais avec des facteurs aggravants tel que le tabagisme, le surpoids ou encore l’hérédité.

C’est à l’examen du fond de l’oeil, qu’il est possible de déceler assez tôt l’apparition de dépôts blancs indiquant la maladie. À ce stade, il n’y a pas de réels symptômes ; seule une visite chez un ophtalmologue vous permettra d’être au courant.

Dés lors qu’un des symptômes se manifeste (perte de l’acuité visuelle d’un oeil, déformation des lignes droites ou bien apparition d’une tâche sombre centrale), il vous faudra rapidement consulter afin de définir de quel type de DMLA il s’agit.

La forme Atrophique ou Sèche

Elle se caractérise par la disparition progressive de l’épithélium pigmentaire rétinien et des photorécepteurs ; en d’autres termes, une partie de la rétine s’amincit et se dégrade causant une altération de la vue. C’est la forme la plus fréquente et son évolution vers une baisse sévère de l’acuité visuelle est inéluctable. Malheureusement, il n’existe à ce jour, aucun traitement pour enrayer la maladie. Toutefois, les progrès concernant la greffe de cellules souches dans la rétine sont très encourageants.

Aussi, il est vivement recommandé d’arrêter de fumer et de soigner son alimentation, en privilégiant particulièrement les aliments riches en Lutéine et en Zéaxanthine ou encore en prenant des compléments alimentaires.

La forme Exsudative ou Humide

Elle consiste en l’apparition et la prolifération anarchique de vaisseaux sanguins fragiles sous la rétine, qui provoquent des saignements. Cela évolue vers une cicatrice maculaire qui entraine la perte de vision centrale mais pas de la vision périphérique.

Il existe un traitement pour ce type de DMLA, sous la forme d’injections intraoculaires d’inhibiteurs du VEGF, à fréquence régulière. Ceci ayant pour effet de freiner considérablement le développement des vaisseaux et de permettre une nette amélioration de la vision.